Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Solitaires ou coloniaux les coraux sont des organismes primitifs. Ils sont constitués d'un ou plusieurs animalcules appelés POLYPES.

Dans la classification, les "coraux durs" sont aussi appelés SCLERACTINIAIRES (ancienne dénomination "Madréporaires").

Les polypes de ces derniers sont capables de secréter le squelette calcaire qui les entoure.

Par bourgeonnement, à partir d'un polype initial, ils peuvent se multiplier et former une colonie.

 

Les scléractiniaires sont subdivisés en deux groupes : les coraux "hermatypiques" et les coraux "ahermatypiques".

Chez les coraux hermatypiques la couche interne (endoderme) qui compose le polype renferme des algues unicellulaires (zooxanthelles).

Ces symbiotes ont besoin de la photosynthèse pour vivre, c'est pourquoi l'on rencontre généralement les coraux hermatypiques que jusqu’a 50 m de profondeur, parfois jusqu'à 90 m.

 

Les coraux hermatypiques participent à la construction des récifs coralliens que nous connaissons aujourd'hui; barrières de corail en Australie ou atolls en Polynésie.

 

Les coraux ahermatypiques, quant à eux, ne participent pas à la trame construite du récif corallien, ils ne possèdent pas de symbiotes algaires : leurs exigences écologiques sont donc moindres et leur aire de répartition plus vaste.

Ils ne sont donc pas limités par le facteur "lumière" et peuvent vivre à n'importe quelle profondeur. Leur taux de croissance est cependant nettement inférieur à celui des coraux hermatypiques. 

 

ANATOMIE  :

 Schema-scleractiniaire.jpg

 

Le polype est en fait une Actinie ou anémone de mer, en forme de sac, située au fond d'une alvéole calcaire ou CALICE.


De l'exosquelette calcaire ou calice secrété par le polype partent des lames calcaire rayonnantes, les SEPTES.

Au centre du calice s'élève, depuis sa base, une petite colonne de calcaire appelée COLUMELLE à laquelle s'attachent les septes.

 

Les cloisons calcaires sont reliées entre-elles par des lamelles horizontales ou PLANCHERS qui supportent le polype, le plancher se soulève périodiquement pour permettre au polype d'accroître son squelette.

 

Dans une colonie de coraux les polypes ne sont pas isolés mais reliés par un ensemble de tissus parsemés de canaux qui permettent d'assurer la communication des polypes entre-eux et de rendre possible le transport, d'un polype à l'autre, de la matière ingérée (matière organique dissoute ou particulaire) et se comporter ainsi comme une réelle colonie.

 

Partager cette page

Repost 0

Recherche par noms de fossiles

AB CD EF GH IJ KL MN OP QR ST UV

*****************************************************************************************************************

 

INFO

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

* NOUVEAU !...*

Les REPTILES des FALUNS  >>> ICI

 

* Partenaire

de la Maison des Faluns ? >>> ICI

 

 

 

 

En préparation

 

- Le Maërl, qu'est-ce-que c'est ?

Son rôle, son importance dans la formation des Rhodolithes rencontrés dans les faluns

 

- Quand les faluns rythmaient la vie à Tréfumel/Le Quiou 

Contact :

Si vous constatez des erreurs,

des omissions, des anomalies,

des imprécisions  ou des dysfonctionnements 

Merci de me le signaler ! >>> dsen@orange.fr