Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 10:43

 

Une Bretagne... "indépendante" ?      

 

 

Assurément ! mais il nous faut remonter le temps... pas moins de 13 millions d'années en arrière, au Miocène moyen... lorsqu'une mer chaude envahit l'Ouest de la France, isole le massif armoricain du reste du continent et dépose cette roche calcaire sédimentaire biodétritique* que sont les Faluns**.

 

Les fossiles qu'ils renferment sont la mémoire de ces temps reculés, lorsque la Bretagne était alors une... île !

 

 

* Biodétritique : Constitué de fragments d'origine organique, coquilles pulvérisées, entières ou partiellement brisées, bryozoaires, débris d'algues rouges calcaires de type mélobésiées, débris d'échinidés, etc...

 

** Les Faluns représentent l'ensemble des éléments ci-dessus contenus dans une matrice argilo-sableuse plus ou moins consolidée.

 

 


 

1 – Pourquoi une mer à Tréfumel, Le Quiou ou Saint-Juvat ?

 

Tout a commencé il y a 35 millions d'années, au Cénozoïque (Ere Tertiaire), à la charnière des époques Eocène et Oligocène lorsque les Alpes se sont formées.

 

Le soulèvement des Alpes est le résultat de plusieurs phénomènes combinés contemporains :

La migration vers le nord de la plaque africaine et sa collision avec la plaque européenne (plaque eurasiatique).

 

Cette collison a provoqué un  processus de subduction conduisant à l'érection de plusieurs chaînes de montagnes en Afrique, en Orient. En Europe, les Alpes et le Caucase.

(Mots-clés : Dérive des continents, Tectonique des plaques, subduction).

 

Vers la fin du Cénozoïque, ’’la réactivation des anciennes lignes de fractures, probablement accompagnée de nouvelles fracturations, aboutit à l’effondrement de panneaux de socle.’’ (Source BRGM : Notice de la carte géologique au 50.000ème, feuille de Caulnes)

 

C’est dans de telles dépressions, il y a entre 16 et 12 millions d’années, que la Mer des Faluns  a pu s’engouffrer.

L'âge des faluns sur l'échelle

des temps géologiques

(Cliquez sur la vignette)

 


 

Cette transgression marine* envahit une grande partie du Massif armoricain faisant de la Bretagne une île.

Elle envoie une vaste digitation, le long de l’actuelle vallée de la Loire, en direction de l’Anjou et de la Touraine et une autre en direction du Cotentin (carte).

 

La mer pénètre dans le bassin aquitain et dans le bassin rhodano-provençal (fosses préalpines), tandis qu'au nord, à la même époque, une autre mer baigne une partie de la Belgique, des Pays-Bas, du nord de l'Allemagne et de l'Europe centrale et orientale.

                                                                                                                                         Sans titre 1-copie-1

En Bretagne et en Anjou/Touraine, cette mer aux eaux claires, aux forts courants, chaude et peu profonde dépose des calcaires coquilliers, riches en fossiles plus ou moins consolidés appelés "Faluns".

 

Après le retrait de la mer et après une période d'érosion, une nouvelle transgression marine, au Pliocène (-5 à -3 millions d'années), va recouvrir, en la ravinant, la surface miocène exondée en suivant presque exactement les mêmes contours, des régimes continentaux (apports fluviatiles et/ou fluvio-deltaïques) vont alors s'établir et déposeront les "argiles et sables rouges".

 

Pour comparer avec l'extension de la Mer au Pliocène... Cliquez >>> ICI

 

Les mouvements tectoniques durant la fin du Cénozoïque (Ere Tertiaire), les phénomènes d'altération et d'érosion enregistrés dès la fin du Miocène et tout au long de l'ère Quaternaire participent aux creusements des vallées, dessinent les reliefs, façonnent le paysage actuel et démantèlent une grande partie des faluns.

 

 

Aujourd'hui, en Bretagne, les faluns piégés et préservés dans des bassins dispersés mais relativement profonds, ne subsistent qu'à l'état de lambeaux comme ceux autour de Rennes :

 

* Bassin de la Vilaine (Chartres-de-Bretagne, Bruz...)

* Bassin de l'Ille et de l'Illet (Gahard,...),

* Bassin de la Vallée de la Rance (Le Quiou, Tréfumel, Saint-Juvat,...)

 

 

Ce dernier bassin ne représente qu'une petite extension (4 km²); les faluns sont transgressifs sur les grès et schistes du Briovérien datés de +/- 540 millions d'années qui représentent le socle de notre région.

Leur épaisseur varie beaucoup d'un point à l'autre, de 0 à plus de 40 mètres.

 

 

Si autrefois les exploitations de faluns étaient nombreuses sur les territoires du Quiou/Tréfumel/St.Juvat (carte géologique ci-dessous), seule aujourd'hui, l'ancienne carrière de "La Perchais en Tréfumel", (<<< cliquez pour voir les photos de l'exploitation avant sa fermeture), permet encore de les observer(1).

 

 

Lieu unique en Bretagne où les faluns sont encore visibles, ce bassin sédimentaire miocène se situe entre RENNES et DINAN (Nord-Ouest de RENNES) - Plan de situation >>> ICI

 


  (1) La partie Sud-Ouest de la carrière acquise, fin 2011, par la Communauté de Communes du Pays d'Evran est aujourd'hui aménagée en "Observatoire géologique" <<< Cliquez - (Entrée libre - Ouvert au public toute l'année).

 Cliquez pour agrandir les photos

Observ.Entrée accès'-août2012

 

Front Ouest - Vue partielle

Observ07'-août2012

 

En ces points, les fronts de taille permettent d'observer le contact des "argiles rouge" mio-pliocènes et faluns miocènes; ces derniers présentent à leur partie supérieure des phénomènes d'altération/dissolution en "poches" ou en "entonnoirs" classiques dans notre région (ci-dessous).

 

Phénomènes d'altération en entonnoirs

Les affleurements, facilement accessibles (rampe d'accès jusqu'au plancher de la carrière), sont situés à 1500 mètres au sud-ouest du Quiou en direction de Tréfumel (Suivre les panneaux depuis la D.39 - Fléchage - Parking à disposition).

 


 

Extension des faluns dans

le Bassin du Quiou/Tréfumel/St.Juvat

Extrait de la carte géologique de Caulnes au 50.000ème

(Cliquez pour voir le détail au 25.000ème)

 

 

 

Vous pouvez aussi retrouver la NOTICE (fichier .Pdf - 8,86 Mo)

pour servir à l'explication de la carte géologique ci-dessus

en cliquant >>> ICI

Sources : Infoterre (BRGM)

 

 


 

2 - Une biodiversité remarquable...

 

Il est admis que le climat qui régnait sur notre région au Miocène moyen était plus chaud que celui que l'on connaît aujourd'hui. Il était alors de type semi-aride subtropical à tempéré chaud.

 

En s'appuyant sur l'étude de certains fossiles, les bryozoaires, bons indicateurs de température et de profondeur d'un milieu marin, l'on peut estimer que la température de cette mer devait être proche de celle que l'on rencontre de nos jours dans le Golfe du Mexique (21° à 25°C).

 

L'étude de l'ichthyofaune** marine (requins, raies, poissons osseux), identifiés principalement d'après leurs dents; l'étude des restes de crocodiles, tortues, mammifères marins et des faunes associées (mollusques, coraux, balanes...) confirment cette hypothèse.

 

La Mer des Faluns ne devait pas excéder 100 mètres de profondeur. Dans la région de Tréfumel/Saint-Juvat, on pense même qu'elle ne dépassait pas 40 mètres et se situait pas très loin d'une ligne de rivage, comme en témoignent les pollens de conifères retrouvés dans certains sédiments de plusieurs sondages des environs.

Les stratifications obliques observables sur la hauteur du front de taille des carrières attestent du caractère assez littoral de ces dépôts.

 

Mais l'on peut aussi se surprendre à rêver, s'imaginer un paysage côtier baigné d'eaux turquoises, parcouru d'estuaires, de chenaux; au loin, d'atolls bordés de sable blanc parsemés de cocotiers et de palétuviers à... "Tréfumel-sur-Mer " !...

 

 


 

* Transgression marine :

Envahissement des continents par la mer, dû à un affaissement des terres émergées ou à une élévation générale du niveau des mers.

 

** Ichthyofaune :

Ensemble des poissons vivants dans un espace géographique ou un habitat déterminé.

 


 

Note :

 A partir de l'étude des mammifères d'autres régions, les scientifiques s'accordent à dire que ce n'est pas UNE mais TROIS transgressions marines (séparées chacune de 4 à 6 millions d'années environ = M.A.) de la Mer des Faluns qui se sont succédées, suivies à chaque fois de périodes d'émersion.

La première transgression Langhienne (-16 M.A.) est celle qui a atteint le maximum d'extension (Voir carte).

Nos faluns bretons et les fossiles qu'ils contiennent sont issus de la seconde transgression. Ils sont datés du Serravalien, soit + ou - 13 M.A..

L'étage Serravallien s'étendant de 13,65 à 11,61 M.A. selon la Global Time Square (GTS2004)*

*Global Time Square (GTS2004) F.M. GRADSTEIN and J.G. OGG - Cambridge University Press (~ 500 pages) <<< Fichier .Pdf (364 Ko) à télécharger (Extrait).

 

 

 

 


 

   Retour à :

 

PLONGEZ dans la MER des FALUNS !  

 

  1 - INTRODUCTION

 

  3 - Les FOSSILES des FALUNS bretons

              

 


 

 

 

Partager cet article

Repost 0
SCUTELLUM

Recherche par noms de fossiles

AB CD EF GH IJ KL MN OP QR ST UV

*****************************************************************************************************************

 

INFO

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

* NOUVEAU !...*

Les REPTILES des FALUNS  >>> ICI

 

* Partenaire

de la Maison des Faluns ? >>> ICI

 

 

 

 

En préparation

 

- Le Maërl, qu'est-ce-que c'est ?

Son rôle, son importance dans la formation des Rhodolithes rencontrés dans les faluns

 

- Quand les faluns rythmaient la vie à Tréfumel/Le Quiou 

Contact :

Si vous constatez des erreurs,

des omissions, des anomalies,

des imprécisions  ou des dysfonctionnements 

Merci de me le signaler ! >>> dsen@orange.fr